Evil Dead 2013 : du sang, des démons et du sang

Aaah Evil Dead, film culte ! L’original hein, réalisé par Sam Raimi et qui a un peu révolutionné le cinéma d’horreur de l’époque. Eh ben Evil Dead, l’original, je l’ai pas vu :D. Donc ce qu’on va faire, c’est que je vais vous parler un peu du remake qui est sorti le 1 Mai et que j’ai vu il y a peu ! C’est peut être pas plus mal d’ailleurs, je l’ai vu avec un regard « vierge » puisque je n’ai pas vu l’original (mais promis, je vais remédier à ça).

« Ta mère suce toutes les… » oups.

Alors Evil Dead cru 2013, de quoi ça parle ? Eh ben le scénario est plutôt simple et classique pour un film d’horreur. En gros, c’est une bande de potes qui décident d’emmener une de leur membre en désintoxication. Et pour se faire, ils choisissent de s’enfermer dans une cabane familiale super glauque au milieu de la foret. Excellente idée.

Première surprise : en arrivant, ils se rendent compte que ça fouette un peu dans la cabane. Et pour cause, en faisant un petit tour dans la cave, ils trouvent des dizaines de chats morts pendus au plafond et se rendent compte que y’a deux trois trucs qui ont du brûler la dessous. Et dans cette cave, l’un des héros trouve un livre soigneusement emballé dans un sac poubelle et entouré de barbelé.

Tout être humain normalement constitué n’aurait pas essayé d’ouvrir ce livre, surtout après avoir vu que sa couverture est composée de peau humaine. Mais rien n’arrête le binoclard du groupe et il décide de l’ouvrir et de commencer à l’étudier. Il passe outre les écritures à chaque page qui lui disent de refermer le livre et de rentrer chez sa mère et décide même de lire à haute voix une sorte de formule. Et là il se passe un truc pas cool.

On retrouve notre pote junkie qui elle a tout gagné dans l’histoire, puisque du coup elle se fait posséder par un démon pas super sympa. Elle commence alors à buter tous ses potes, mais à la mode barbare un peu. Et le truc chiant avec sa possession, c’est que si quelqu’un est mordu ou goute un peu le sang de la possédée, il devient possédé à son tour. Une sorte de démon zombie en fait.

Evil Dead 2013
« Eh, j’ai pas un truc a coté de la bouche ? »

Evil Dead, c’est (très très) sale

Bon, maintenant que je vous ai un peu parlé du scénario, voici mon avis : j’ai bien aimé. Voila, sur ce, je vous dis à plus pour un nouvel article !

… Oui bon ok, je vais développer un peu. Si on fait abstraction du scénario simpliste et des scènes où t’as envie de mettre des baffes aux personnages (« Ooooh, pourquoi t’es pleine de sang et tu grognes ? Viens dans mes bras, ça va aller »), Evil Dead est un bon film. Premièrement, c’est super gore : ça s’arrache des membres, ça se coupe la langue au cutter, ça se tire dessus au pistolet à clous, bref ça saigne. Il y a également quelques moments qui font sursauter et l’ambiance du film est vraiment malsaine et oppressante.

J’ai également bien aimé le coté un peu « grotesque » du film, peut être un peu moins présent que dans l’original (enfin je sais pas, je suppose hein). Les personnages s’en prennent vraiment plein la gueule et sont plutôt résistants face à la douleur. J’ai trouvé ça plutôt drôle et en plus c’est assumé.

Voila, je vous laisse avec la bande annonce. Regardez là jusqu’au bout, ça vaut le coup. Ah, et au fait, c’est interdit aux moins de 16 ans :D.

Submit a comment