OSS 117 – Rio ne répond plus

Today, le tout nouveau OSS 117 (p’tain, j’ai l’impression de tenir un blog de critiques de films.)

Bon alors, OSS 117, tout le monde connait hein. Un agent secret français, pas suuuuper malin et qui connait un peu que la culture française. On a pu voir ca dans le premier, avec son voyage en Egypte et sa rencontre avec le monde musulman. Ben c’te fois, c’est les Juifs qui ramassent (ben oui, chacun son tour hein). Donc Hubert Bonisseur de la Batte repart en mission à Rio pour faire un échange avec des anciens nazis. Sauf que sur place, il devra faire équipe avec une membre du Maussad (l’armée Israélienne. Juive donc). Voila pour l’histoire, grosso modo.

Alors forcément, on a  le droit à des blagues antisémite, aux grooooos préjugés bien gras que les gens ont sur les juifs auxquelles se rajoutent le machisme de OSS 117, pas du tout convaincu de l’éfficacité d’une femme militaire. ‘fin, bref, Jean Dujardin passe pour un bon gros beauf Francais. Et c’est ca qu’est bon. Pour ma part, j’ai trouvé le film aussi bien que le premier, dont il reprend les ingrédients, à savoir : situations incongrues, ridicule du héros, blagues bien lourdes, etc… Le role va comme un gant à Jean Dujardin (oui, je trouve que les rôles de beauf lui vont bien. Mais j’l’aime bien. Et il sait faire autre chose quand même ! Voir Contre Enquète ou 99 Francs).

Ce qui fait l’originalité du film, comme du premier, c’est que tout les effets utilisé donnent l’impression que le film date des années 60. Par exemple, quand il y a des fusillades, les méchants tirent genre 487 balles, aucunes atteint OSS 117 qui lui, par contre, descend tout le monde en un chargeur. Pareil, quand ils conduisent, on voit un décors tout moche défilé derrière et le conducteur tourne le volant dans tout les sens, comme si de rien n’était.

Donc voila, comme il le dit dans la bande annonce : Si vous aimez les chinois et la danse, allez y. Et puis même si vous aimez pas les chinois. Ni la danse.

Submit a comment