Mon test enragé de RAGE

Oui je sais, le jeu de mot est facile. Mais je vous préviens tout de suite, l’article qui suit en sera rempli. Je me suis procuré l’un des jeux qui fait le plus parler de lui en ce moment, en bien et en mal d’ailleurs : RAGE. Et je l’ai acheté sur PS3, parce que oui, je pense qu’il est possible de jouer à un FPS sur console et au pad, j’suis un ouf. Alors voici en exclusivité presque mondiale mon test de RAGE sur PS3.

La RAGE au ventre

Alors RAGE, kessecè? C’est le dernier bébé d’ID Software (a prononcer « ide » parait-il). ID Software, c’est pas vraiment des débutants puisqu’ils ont quasiment inventé le FPS avec Doom et Quake. Alors forcément, quand ils annoncent un nouveau jeu, dire qu’il est attendu de pieds fermes est un euphémisme.

Vous l’aurez compris, RAGE est donc un FPS. Passons vite fait sur le scénario puisque ce n’est clairement pas un point fort du jeu. Un jour, un méchant astéroide est venu dire bonjour à notre gentille Terre en lui faisant un gros bisous en plein dans sa face. Forcément, elle a pas trop quiphé et du coup s’en est suivi une apocalypse dans les règles de l’art. Heureusement, quelques survivants ont… survécus. Dont vous, p’tit veinard, puisque avant l’impact, vous avez été placé dans une « arche », sorte de bunker ultra protégé (qui a dit Fallout?!) qui vous a permis de rester bien au chaud pendant que tout le monde se faisait péter la gueule. Vous vous réveillez donc 106 ans plus tard, seul survivant de votre arche et vous vous rendez vite compte que dehors, c’est pas la joie, puisque vous vous faites attaquer dès que vous mettez un petit peton dehors.

Mutant Bash TV, un moment bien fun !

Voila plus ou moins pour le « scénario ». Vous vous retrouvez donc dans ce monde apocalyptique à aider les survivants pour différentes quêtes divers et variées. Dans RAGE, vous alternerez entre deux phases de jeu en gros : le moment où vous récupérez vos missions au près des différents PNJ, dans des villes qui servent de hub, un peu comme dans un MMORPG. Puis vous irez dans des « donjons » pour accomplir ces missions. C’est un peu une originalité de RAGE, dans le sens où vous vous baladez dans un monde plus ou moins ouvert, à la recherche de quêtes, de missions secondaires etc.

Comme dans un certain Borderlands, vous vous déplacerez dans le « Wasteland » (sorte de désert apocalyptique) en voiture, pour vous déplacer plus rapidement entre les villes et vos quêtes. Les passages en bagnole sont plutôt bien foutu mais le coeur du jeu, c’est quand même les séquences de shoot. Et là, on voit clairement que ID Software maitrise le sujet. Vous disposez d’un arsenal assez conséquent, avec des armes toutes utiles et aux comportements différents. L’IA ennemie est incroyablement bonne, puisque chaque type d’ennemis (bandits, mutants et l’autorité) dispose d’un style de combat vraiment propre. Les mutants vous fonceront dessus sans hésiter alors que les mecs de l’autorité ont une organisation plus « militaire » et essayeront de se mettre à couvert, etc.

Bref, RAGE maitrise un gameplay très efficace et nerveux mais est également plutôt bien foutu. Artistiquement, rien à dire, l’ambiance apocalyptique, quoi que pas très originale, est très bien retransmise et les décors en jettent pas mal, même sur PS3. Les personnages sont plus ou moins haut en couleur et les villes disposent de leurs ambiance propre. Mais tout n’est malheureusement pas rose dans le Wasteland…

J’ai la RAGE !

Eh non, RAGE n’est pas un jeu parfait, loin de là. Premier truc qui me fait quand même un peu chier : le chargement des textures. En effet, certaines texture mettent de 0 à 2 secondes pour s’afficher correctement. Et ça pique. Il suffit de tourner la tête un peu vite et PAF, on a un tas de textures qui met un certain temps à s’affiner. Et ça, ça fout quand même un peu les boules. En espérant qu’un patch vienne corriger tout ça assez rapidement.

Second point noir, la durée de vie. Le jeu se finit en plus ou moins 10 heures. Bon, c’est toujours mieux que les 4-5h d’un Call of Duty, mais bon on est quand même loin des 20h annoncées par ID Software. En plus, le jeu à tendance à devenir légèrement répétitif à des moments, donc bon… 10h, c’est peut être correct pour un FPS, mais moi je voulais plus ! Surtout qu’il y avait matière pour, puisque le second acte est complètement bâclé. Oui, ça sent le DLC.

Enfin, le multijoueurs. Pas de mode multi « classique » pour un FPS. Pas de deathmatch, etc. Juste une sorte de Twisted Metal Black avec des arènes en voiture où tout le monde doit se foutre sur la gueule. Bon, y’a un mode coop’. Mais pas basé sur le solo. On à le droit à une dizaine de missions d’une durée de plus ou moins 20 minutes chacune. Alors ouais, elles sont sympa, ouais y’a moyen de s’éclater dessus mais p’tain, c’est trop court !

Pour conclure, RAGE est un bon jeu. Un très bon jeu même. Moi, je surquiphe. Il a certe des défauts mais qu’est-ce que c’est bon de jouer à un FPS qui change ENFIN des Call Of et autres Battlefield. Si vous cherchez un bon FPS à l’ancienne, bien nerveux et bien bourrin, foncez ! Et n’hésitez pas à m’ajouter sur le PSN, on ira taper du mutant ensemble 😉 ! Mon ID : Waagic.

Submit a comment

%d blogueurs aiment cette page :