Brütal Legend

Je passe le speech « Oh la la, mon blog est mort, je met plus rien dedans, bouh. » C’est vrai, Social Geek est peut etre mort, d’overdose de vie sociale surement. Mais j’l’aimais bien ce blog, alors j’vais essayer d’le récupérer. On va dire que c’est une bonne résolution de 2010 (eh oui, moi j’suis un mec qui prend des résolutions 26 jours après).

Et comme il faut recommencer en douceur, j’vais commencer doucement, j’vais vous parler de video game et de Brütal Legend.

Tout d’abord, sachez que je suis l’heureux propriétaire d’une Xbox 360 depuis Nowel. Me voila ENFIN dans la nouvelle génération \o/. Et donc sur cette Xbox 360, j’ai un jeu répondant au doux nom de Brütal Legend. Alors oui, le titre et la ch’tite image la dessus vont peut être faire peur aux plus sensibles d’entre vous (bande de lopettes). Et vous avez raison, Brütal Legend c’pas pour les barbies. Y’a du sang, ca parle cru, ca s’fout sur la gueule, y’a d’la musique de bourrin, ‘fin bref, c’est plutot sympa. 😀

Mais commençons par le commencement. Vous incarnez Eddie (doublé par Jack Black s’iou plait !), un roadie (un mec qui suit les groupes de rock et qui s’occupe de tout ce qui est matériel, scène, décor, instrument, toussa. Donc un mec important quewah). Bon le problème c’est que Eddie, c’est un peu le roadie des BB Brunes et lui  il est plutôt style Iron Maiden, m’voyez? Alors ca commence à l’souler un peu. Lui Eddie, c’est un mec nostalgique du temps où le métal était roi et où tout le monde buvait de la bière et avait les cheveux long et gras. Mais heureusement, tout cela est sur le point de changer… (j’installe l’émotion.)

Oui, car après un accident aussi incroyable qu’au scénario très osé, Eddie se réveille dans une sorte de monde parallèle dans lequel tout les plus gros clichés et tout l’imaginaire du monde du métal prend vie. Il paraitrait que ce monde fut crée par des titans, les dieux du métal (la musique hein), qui ont construit le monde avec leurs petits bras musclés pour enfin disparaitre en ne laissant qu’une chose au commun des mortels : la musique (le métal quoi).

Lui, c'est un méchant.

On se retrouve donc a se battre contre des prêtres squelettes, des nones/démones, etc… Oui, parce que Brütal Legend, c’est un peu beaucoup bourrin. On récupère une hache à peu près 17 secondes après le début du jeu et on a déjà défoncé 34 ennemis après 23 secondes. Ça gicle dans tous les sens (le sang hein, bande de porc), y’a des têtes qui tombent, toussa toussa. Mais métal oblige, la seconde arme d’Eddie est une… guitare. Elle envoie des ondes électriques et nous permet de jouer de nombreux solos ayant chacun leurs fonctions.

Mais outre ces phases de bourrinage intensive, un autre aspect du jeu se révèle plus stratégique. C’est ce qu’ils appellent des « batailles de scènes ». Dans ces batailles, vous survolez le champ de bataille et vous donnez des ordres à vos unités pour aller péter la gueule à ceux d’en face. Plutôt bien foutus, c’est assez jouissif, on se retrouve avec un bon nombre d’unités disponible et on peut même jouer en ligne \o/. Bref, ca apporte un peu de diversité dans ce monde de brute.

Voila un peu pour le background/gameplay. Maintenant mon opinion. Vraiment sympa. J’ai adoré, autant l’humour omniprésent, le doublage de Jack Black, l’univers, les phases bourrinage/stratégie, etc… On se retrouve avec un jeu complétement décalé, qui ressemble à aucun autre et ça c’est coule. Alors oui, il faut aimer un minimum le métal/rock et tout ce qui traine autour. Mais même moi qui suis pas trop trop fan du métal, ça m’a pas plus dérangé que ça enfait. Et puis voir Ozzy Osbourne en « maitre du métal », c’est classe. Bref, un p’tit coup de coeur :D.

Et j’voudrais vous faire partager le truc qui m’a fait le plus marré. Vos unités de bases, vos « soldats », c’est ce qu’on appelle des « headbangers » (comprenez des mecs qui secoue la tête sur d’la musique), qui attaque tout ce qui bouge en donnant des gros coup de boule dedans. C’est juste énorme :’).

Les headbangers :')

Submit a comment

%d blogueurs aiment cette page :