The End of the Fucking Club – Mixtape Janvier 2018

Il faut scroller !

Oui bon, on est mi Février mais mieux vaut tard que jamais : voici ma mixtape de Janvier, la première de 2018. Et pour commencer l’année, ce mois ci on a en intro un extrait de la bonne surprise de ce début d’année sur Netflix, The End of the F**king World, et une outro avec le générique de fin du jeu très TR▯S bizarre qu’est Doki Doki Litterature Club et dont je vous parle plus bas. Au milieu, de la musique avec quelques bonnes découvertes de ce mois ci, quelques chansons qui dormaient dans mes likes Soundcloud et un petit hommage à France Gall !

Can you hear me ?

Une sélection musicale plutôt hétéroclite ce mois ci puisqu’on alterne entre du Soko, un remix de France Gall et du Post Malone (oui, je suis aller faire un tour dans les tendances mondiales sur Spotify pour celle là). Pour les plus attentifs d’entre vous, vous remarquerez que ce mois ci on a encore une chanson de Crooked Colours (qui apparaissaient déjà dans la mixtape de Décembre). J’me suis un peu penché sur leurs cas depuis le mois dernier et je dois avouer que je suis assez fan de ce qu’ils font. J’aime beaucoup ce petit mélange entre rock indé et electro et on retrouve tout ça dans Flow ce mois ci. Si vous aimez, je vous invite à écouter leur dernier album, c’est vraiment cool.

Intro – The End of the F**king World
1 – Soko – We might be dead by tomorrow [0:51]
2 – WNDR – Medicine [3:15]
3 – DCup – I’m corrupt (Peking Duk Remix) [06:43]
4 – Crooked Colours – Flow [10:13]
5 – Soul Machine ft Atrey – Wonderkids (Mozambo Remix) [14:48]
6 – Post Malone – rockstar [18:00]
7 – Rey TCL – Harder than you think [21:30]
8 – DROELOE (feat. Belle Doron) – In Time [23:41]
9 – France Gall – Ella Elle L’a (MrCØ Rework) [27:13]
Outro – Doki Doki Litterature Club [32:10]

The End of the F**king World

Et en Janvier, Netflix a une nouvelle fois surpris tout le monde en nous sortant une petite série de nul part, The End of the F**king World (ou TEOTFW parceque c’est quand même vachement long à écrire). TEOTFW raconte l’histoire de James et Alyssa, deux ados anglais. Deux ados bien chelous d’ailleurs puisque la série commence avec la voix de James qui annonce, tout content de lui, qu’il est sur d’être un psychopathe et que son but dans la vie est de réussir à enfin trouver quelqu’un à tuer. Et justement Alyssa, qu’il vient juste de rencontrer, serait selon lui parfaite dans le rôle de sa première victime potentielle. Les deux ados vont alors commencer à se fréquenter et on va vite se rendre compte qu’Alyssa n’est pas exactement la personne la plus saine d’esprit du coin non plus. Très agressive et spontanée, elle vit avec sa mère et son beau père qui ont une sérieuse tendance à la gonfler et pour régler le problème, James et elle décident de se barrer de leur petite ville perdue dans la campagne anglaise.

TEOTFW raconte donc le road-trip complètement barré de ces deux ados dans l’Angleterre profonde et c’est notamment ce coté déjanté qui fait tout le charme de la série. Les deux personnages principaux sont aussi tarés l’un que l’autre et se retrouvent assez rapidement dans diverses situations assez délicates. La deuxième force de The End of the F**king World c’est justement ces deux personnages principaux, très bien incarnés par Jessica Barden et Alex Lawther. Malgré leur coté très WTF, ils deviennent assez rapidement très attachants et la relation qu’ils entretiennent, qui est au coeur de la série, s’avère être assez intéressante à suivre. Ajoutez à ça que la bande son géniale, l’esthétique de la série très réussi et vous avez une bonne petite série qui se dévore très rapidement (les épisodes ne durent qu’une vingtaine de minutes). C’est à la fois drôle (de toutes façons avec cet accent anglais à couper au couteau, c’est forcément drôle) et touchant, bref une (nouvelle) bonne surprise de la part de Netflix. A noter que la série est adaptée d’un roman graphique de Charles Forsman.

Mais la VRAIE surprise pour moi en Janvier, ça a été le jeu Doki Doki Litterature Club. Je sais, vous venez de voir l’image présentant les 4 protagonistes du jeu juste au dessus et vous vous demandez probablement quel est le fuck. Calmez vous et laissez moi vous expliquer brièvement en quoi consiste le jeu. Doki Doki Litterature Club est une dating sim (une simulation de drague quoi), un type de jeu très populaire au Japon, qui nous met dans la peau d’un lycéen qui intègre le club de littérature de son lycée, essentiellement composé de filles. Le but du jeu est donc de discuter avec ces 4 filles et de réussir à s’en taper une.

Alors j’ai déjà joué à des jeux de ce type, notamment le un peu plus NSFW mais tout aussi prenant Katawa Shoujo, mais Doki Doki Litterature Club n’a strictement RIE NAVOIR avec la plupart de ces jeux. Sous ces airs de petit jeu tout kawai pour jeune puceau se cache en fait l’un des jeux qui m’a le plus mis mal à l’aise et dérangé. Les premières heures de jeu sont assez classiques puis intervient un twi evenem truc qui change complètement le cours du jeu et son ambiance. En effet, au bout de ces quelques heures, on apprend que. ON APPREND QUE. QUE. QUE. QUE. ʖЦ$Ŧ ПØИĪĈ ʖµ§т м٥₪¡çä ɾnsʇ ɯou!ɔɐ ա ՄՈՆԻԾԱ МОНИЦА ंॐणीCआ ▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯ … §§ §§! !! ▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯▯ ံဪဏ္ဤCအ ▯▯▯ :!*^$ м٥₪¡çä ɾnsʇ ɯou!ɔɐ ա ॐणीCआ ▯▯▯▯§! !! ▯▯ ИĪĈ ʖµ§т м  ံဪဏ္ ԻԾԱ МОНИЦА ंॐणीCआ ʖЦ$Ŧ ПØИĪĈ ʖµ§т м٥₪¡çä ▯▯▯ :!*^$ м٥₪¡ ա ॐणीCआ ▯▯▯▯§! !! ▯







Merci d'avoir lu l'article de Lucas ! On espère qu'il vous aura plu et que les leçons du club de littérature lui permettent d'écrire de meilleurs articles !
Nous sommes d'ailleurs toujours à la recherche de nouveaux membres, donc si vous avez la fibre littéraire n'hésitez pas à nous rejoindre !
Je m'occuperai personnellement de votre intégration au club !

A bientôt j'espère !

Monika

1 Comment

  1. Encore une Playlist bien cool.
    Je conseille aussi The End of the F**king World.
    Doki Doki, j’ai bien envie de tester ce jeu WTF.

    RIP France Gall

    PS : J’ai mis une bonne vingtaine de minutes à écrire un com sans fautes.

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :