Internet : la nouvelle télévision

Bon, aujourd’hui pas d’avis extasié sur une série ou sur un film, on va faire quelque chose qu’on a pas fait depuis longtemps, on va discuter ! Surtout moi. Beaucoup. Et pour cause, on va parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur et dont j’entends beaucoup parler autour de moi, la mort de la télévision !

Internet killed the television star

Aaaah, la télévision ! Véritable objet de culte dans les années 80 et 90, elle reste encore aujourd’hui l’écran le plus présent dans le foyer des Français, avec 96,7% des foyers équipés en 2014. Seulement voila, depuis quelques temps, la télévision perd du terrain au profit du désormais incontournable internet du web. Et comme bien souvent, ce changement est une nouvelle fois dû à ces salauds de jeunes, qui font rien qu’embêter leurs aînés en ne faisant rien comme eux.

En effet, là où la consommation de TV chez les 30-35 ans augmentait de 4h/semaine entre 2011 et 2015, elle passait de 10 heures par semaine à 5 heures chez les ados sur la même période (soit moitié moins, pour les plus forts en math). En contrepartie, la consommation de vidéos sur internet chez les ados a augmenté de 85% dans ces mêmes années. Alors attention hein, ça veut pas dire que les jeunes se sont subitement mis à abandonner complètement les programmes de la télévision. C’est surtout la manière des les consommer qui change beaucoup par rapport à la génération précédente.

La télévision a toujours eu un rythme et une organisation de ses programmes très précise. La fameuse « grille des programmes » du monde de la télévision possède ses grands rendez vous auxquels les générations les plus âgées restent encore très attachées (le journal de 20h, la météo, etc). Les pics de consommation de la télévision sur ces générations se font d’ailleurs à l’heure de ces grands rendez vous. A coté de ça, internet propose un (très) large catalogue de vidéos/programmes/émissions accessible à n’importe quel moment. La consommation de vidéo des jeunes est du coup beaucoup plus étalée sur l’ensemble de la journée.

Mais du coup, ils regardent quoi sur internet ces jeunes ? Eh ben une grande majorité regarde encore… la télévision. Ben oui, pour contrer cette fuite vers internet, les principales chaines de télévision proposent aujourd’hui des services de VOD ou de diffusion en direct sur internet. Bon, ils ne regardent bien sur pas QUE des programmes TV sur internet, mais on en parlera plus tard !

stats-tv

On revient après la pub !

Du coup, récapitulons brièvement : les vieux restent encore très attachés à la télévision « classique » alors que les jeunes consomment aujourd’hui la majorité de leur contenus audiovisuels sur internet (programmes télé ou autres). Du coup forcément, l’age moyen d’un téléspectateur est passé de 46,9 ans en 2005 à 50,7 ans en 2015. Et ça, c’est TRÈS grave ! Bon, c’est surtout grave pour les annonceurs publicitaires mais comme c’est un peu le nerf de la guerre, ça fait quand même un peu chier tout le monde.

Je suppose que vous avez déjà entendu parler de « la ménagère de moins de 50 ans » (ou « responsable des achats » pour être politiquement correct). Eh ben cette ménagère de moins de 50 ans, jusque là elle faisait pas chier et elle faisait comme tout le monde : elle regardait la télé, ses enfants regardaient la télé, ils se tapaient des pubs à longueur de journée et après ils se dépêchaient d’aller acheter ce qu’on leur avait caler dans leur temps de cerveau disponible. Eh ben maintenant, ce modèle commence à changer !

On l’a vu un peu plus haut, les enfants de cette chère ménagère regardent de moins en moins la télévision. On a vu aussi que l’age moyen d’un téléspectateur aujourd’hui est de 50,7 ans, donc théoriquement plus vieux que notre ménagère. Le problème, c’est que les pubs pour les vieux c’est ni sexy, ni rentable. Bon, les chaines de télévision essayent tant bien que mal de faire revenir les jeunes sur le canapé avec des programmes comme la télé réalité mais la plupart des annonceurs publicitaires se sont aujourd’hui tournés vers le web.

Et forcément, vers qui on se tourne quand on veut faire de la pub sur internet et toucher le plus de monde de possible ? Ben vers le patron, Google. Et ça tombe bien parce que Google a le service parfait pour remplacer la télévision et attirer les anciens annonceurs de la télé sur internet. Crée en 2005 et racheté par Google en 2006, YouTube présente aujourd’hui des statistiques qui donnent le tournis.

Selon YouTube, il y aurait actuellement 1 milliard d’utilisateurs du service, soit 1/3 des internautes du monde entier. Et c’est pas demain que ça va s’arrêter puisque la plateforme annonce une augmentation de 50% de ces visionnages mensuels, par an. Pour vous donner un peu une idée du truc, chaque jour les utilisateurs de Youtube regardent l’équivalent de 46 000 années de vidéos.

Et 46 000 années de vidéos chaque jour, ça en fait de la pub de luxe ! Outre le fait que Youtube permette le fait d’afficher des publicités avant, pendant et après ces vidéos, les marques utilisent aujourd’hui de plus en plus le sponsoring. Ils payent donc directement les Youtubers influents pour parler de leurs produits contre une (grosse) rémunération. Au point qu’en un an les chaines Youtube générant plus de 100 000€ ont augmentés de 50%.

Et toute cette Youtube money a forcément changé le visage de la plateforme. Terminé le temps ou le site était rempli de vidéo de chaton. Youtube propose aujourd’hui de nombreux contenus de qualité, sur des sujets très variés, à n’importe quel moment. Ce que la télévision a elle, de plus en plus de mal à proposer.

Netflix and chill

Et si vous voulez mon avis (même si vous le voulez pas en fait, on est quand même chez moi) la « disparition » de la télévision au profit d’internet est une excellente nouvelle. Avec des moyens qui ne cessent d’augmenter, on trouve de plus en plus de personnes proposant des contenus de qualité sur internet. Et on trouve surtout de tout ! Des émissions de cinéma, de littérature, de science, de politique, de beauté, des talks shows, etc. Bref, la grande différence avec la télévision c’est qu’on a plutôt le choix.

Internet peut même, avec des plateformes comme Netflix, être un véritable substitut à la télévision en proposant légalement des films et des séries de qualité. Et ça fonctionne plutôt bien puisque Netflix annonce 80 millions d’abonnés dans le monde, dont 700 000 en France. Dont moi. Et franchement, Netflix est sans conteste l’abonnement que je rentabilise le plus et *MOMENTPUB* si c’est pas déjà fait, je vous conseille d’essayer (c’est gratuit pendant un mois, sans engagement) *MOMENTPUB*.

Ça doit bien faire deux ans que je regarde plus la télé et je m’en porte pas plus mal. Alors attention hein, je dis pas que tout est beau sur internet. Comme depuis la nuit des temps des internet, tout le monde peut s’exprimer sur n’importe quoi et ça m’arrive de temps en temps de tomber sur des vidéos ou des contenus bien dégeu (visuellement ou idéologiquement). Donc pour les parents, grande sœur ou grand frère qui me lisent (on sait jamais), ne paniquez pas si votre enfant ou frère/soeur passe son temps à regarder des vidéos sur Internet, il suffit de faire un peu attention… comme avec la télé 🙂

Et comme j’suis un mec sympa, voila une petite liste de chaines Youtube qui proposent du contenu cool et que je suis : DataGueule, GeekInc, Nexus VI, e-penser et l’incontournable Wankil Studios. C’est forcément un peu à tendance geek dans l’ensemble hein, on est pas sur Social Beauté.

Sources :
  • http://www.usine-digitale.fr/editorial/entre-la-television-et-internet-l-avenir-de-la-relation-s-annonce-complique.N397262
  • http://www.latribune.fr/technos-medias/quand-les-ados-enterrent-la-television-traditionnelle-576280.html
  • http://www.lesechos.fr/20/01/2016/lesechos.fr/021632815821_face-au-vieillissement-de-leur-audience--les-chaines-de-tele-cherchent-la-parade.htm
  • https://www.youtube.com/yt/press/fr/statistics.html
  • http://www.webrankinfo.com/dossiers/youtube/chiffres-statistiques

Submit a comment